FRANCE – Hérault : forêt jardinée chez une jeune maraichère

Forêt en bordure de ruisseau / © CA34

CONTEXTE ET ENJEU

Après des études en agronomie et en foresterie, une jeune maraîchère souhaite se lancer dans un projet pionner en France. Il s’agit de planter une grande diversité d’arbres sur une petite surface, en zone pentue. Ainsi en 3 ans, 1 480 arbres de 63 essences différentes seront plantés sur 3,4 hectares.

Les enjeux environnementaux sont nombreux sur ce projet mené en agriculture biologique.

En premier lieu, la résistance au changement climatique est prise en compte dans le choix des essences. Ce choix varié va apporter de la biodiversité. Les arbres servent de refuge à des populations variées d’auxiliaires de culture (insectes, bactéries, champignons…) et à la macrofaune (vers de terre notamment) permettant de lutter en particulier contre la disparition des insectes et d’éviter l’usage des pesticides.

Les arbres et les arbustes stockent du carbone, y compris dans les sols. Ainsi, les sols, sensibles à l’érosion dans cette zone, seront enrichis, stabilisés et protégés. Par la présence des arbres, les cultures seront également mieux protégées face aux vents et aux intempéries qui peuvent être violentes dans la région.

Au niveau de la ressource en eau, le projet comprend la ré-implantation d’une forêt en bordure du ruisseau attenant, améliorant la qualité de son eau. Les arbres apporteront de l’ombrage améliorant ainsi le bien-être de l’agricultrice, limitant la consommation en eau des plantes cultivées sous les arbres et intercalées entre les rangées d’arbres (plants maraîchers de variétés anciennes et oubliées, plantes médicinales et aromatiques, fleurs et plantes sauvages comestibles, tubercules insolites).

Les arbres plantés apporteront à la maraichère une production supplémentaire très diversifiée :

  • de fruits (kakis, mûres, caroubes, noisettes et 24 espèces de baies / petits fruits) qui seront transformés en confitures ou consommés tels quels et de noix ou oléagineux (olives, pignons, noix, glands, noisettes, pistaches, amandes, châtaignes) ;
  • de bois-énergie issus de la taille des branches (tilleul, orme, charme…), de bois d’œuvre (châtaignier, micocoulier du midi, hêtre… ces arbres-là seront donc coupés puis replantés) ;
  • d’autres produits issus des arbres tels que des feuilles (tilleul, orme, charme, hêtre, mûrier, hibiscus et 11 autres essences), de la gomme ou manne (pistachier, pin, copalme), de l’écorce ou de la sève (tilleul, noyer, orme), de graines (orme, micoucoulier), de fleurs (albizia, arbre de Judée, magnolia, paulwonia, robinier, noisetier) notamment pour le miel, de produits aromatiques ou médicinaux (myrte, pistachier, sumac, gattilier), de vannerie (cornouiller, fustet), de produits d’entretien (seringat, céanothe)…

Ainsi, ce projet permettra à l’agricultrice d’être plus autonome et de mieux exploiter cette zone peu mécanisable. Le système global agricole de cette exploitation sera plus durable, à tous les points de vue.

Type de projet

type de projet

Agroforesterie

Bénéficiaires

bénéficiaires

Une jeune maraîchère

Nombre d'arbres

nb arbres

1 480 arbres sur 3 ans (2019- 2021) dont 592 arbres en 2019. Tous les arbres sont destinés à rester en situation de gestion stabilisée des parcelles.

Essences plantées

essences

Plus de 63 essences différentes pour 1 480 arbres en 3 ans ! Principalement Diospyros kaki (kaki), fruitiers greffés (grenadiers, kiwis, cognassiers, pommiers, poiriers, figuiers, pruniers, pêchers, cerisiers, abricotiers), Tilia sp. (tilleul), Morus sp. (mûrier), Ulmus resista (orme du Japon), Cornus sp. (cornouiller à fleur)… mais aussi des Cercis siliquastrum (arbre de Judée), Juglans sp. (noyer),  Ceratonia siliqua (caroubier), Sambucus sp. (sureau)…

Opérateur

partenaire de plantation

Association Française d’Agroforesterie

Zone 5 lors de la préparation des plantations / © Eudeline Melet

CALENDRIER DES TRAVAUX

Différentes techniques seront utilisées alliant la régénération naturelle et la plantation d’arbre. La régénération naturelle consiste à sélectionner des arbres prometteurs déjà en place et à les protéger pour leur permettre de se développer.

Aucune mécanisation lourde n’est prévue. Des zones sensibles à l’érosion ont été identifiées et bénéficieront d’un couvert permanent. Quelques travaux agricoles d’entretien seront réalisés par outil mécanique : tronçonneuse et débroussailleuse, pour lesquels l’agriculture a suivi des formations.

Mars 2019 : 145 arbres plantés (10% du total) de 3 essences différentes

  • 1ère préparation du sol manuelle et achat des plants
  • 1ère plantation test sur la zone 3 (cf. plan) avant la réalisation de plantations de plus grande ampleur, mise en place des protections et du paillage

Novembre 2019 puis 2020 puis 2021 – 30% des arbres plantés par année

  • Préparation du sol manuelle sur les lignes de plantation
  • Livraison des plants
  • Novembre et décembre : plantation, mise en place des protections et du paillage

2019 à 2024 : entretien de la plantation, regarnis lorsque nécessaire (si des arbres sont en trop mauvais état, on en replante) et premières tailles. Plantations complémentaires (diversification).

2021 et après : taille de formation, élagage, démarrage progressif des récoltes (fruits, bois énergie, fourrage, écorce).

Mars 2019 : 100 Diospyros kaki (kaki fruit), 35 Psidium catleyanum (goyavier de Chine), 10 Morus sp. (mûrier)

Automne 2019 : 20 Pinus sp. (pin), 10 Albizia julibrissin (arbre à soie), 5 Celtis australis (micocoulier du midi),10 Cercis siliquastrum (arbre de Judée), 25 Ceratonia siliqua (caroubier), 10 Morus sp. (mûrier), 5 Olea europaea (olivier), 35 Hippophae rhamnoides (argousier), 10 Medicago arborea (luzerne arborescente), 10 Myrtus communis (myrte), 1 Pistacia lentiscus (pistachier lentisque), 5 Pistacia vera (pistachier commun), 10 Rhus coriaria (sumac des corroyeurs), 5 Prunus dulcis (amandier), 10 Sassafras albidum (laurier des Iroquois), 70 Tilia sp. (tilleul), 10 Toona sinensis (cédrèle de Chine), 50 Ulmus resista (orme du Japon), 35 Actinidia arguta (kiwi d’été), 35 Amelanchier sp. (amélanchier), 35 Aronia sp. (aronias), 10 Atriplex halimus (arroche halime), 10 Cotinus coggygria (arbre à perruques), 18 Crataegus sp. (aubépine)

OPERATEUR

L’Association Française d’Agroforesterie (AFAF), association loi 1901 créée en 2007, travaille au développement de l’agroforesterie en France, aussi bien sur la scène agricole, politique qu’auprès du grand-public. L’AFAF est une plateforme d’échanges et de partenariats entre les agriculteurs, les opérateurs d’agroforesterie, la recherche, les décideurs politiques, les collectivités, administrations… Force de proposition au niveau national comme international, elle travaille pour que l’arbre retrouve sa place au sein des systèmes agricoles.

Son rôle dans le projet est d’assurer le suivi technique avec la maraîchère sur la durée et de remonter des informations nécessaires à la communication sur le projet.

BUDGET

Le budget total à collecter sur l’année 2019 est de 12 432 €, soit 21 € par arbre, décomposés comme suit :

  • Plants et regarnis : 3,7 €
  • Paillage : 0,90 €
  • Protection et tuteurs : 2,10 €
  • Conseil technique : 3,50 €
  • Suivi sur 3 ans : 0,90 €
  • Coordination, gestion de projet et communication : 5,8 €
  • Frais de collecte A Tree For You : 4,10 €

CONTACTEZ NOUS ...

Vous avez une question, une suggestion, ou vous désirez nous proposer un projet ...rédigez votre message et nous vous répondrons très vite. Merci à vous

En cours d’envoi

©2019 A Tree For You

ipsum vel, amet, massa eleifend consequat.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account